<i>Nébuleuses</i>, de Andréas Becker Nébuleuses, de Andréas Becker, © Editions de la Différence.
Vidéos littérature réservé aux abonnés

Café Mouvement #1 - Andréas Becker

Délire psychotique touchant de réalisme, Nébuleuses d'Andréas Becker nous plonge dans la conscience fragile d’une femme qui lutte pour se penser comme un sujet. 

Par Aïnhoa Jean-Calmettes publié le 2 sept. 2013

 

À se laisser uniquement guider par le titre, on aurait imaginé, en ouvrant Nébuleuses, entrer dans un univers éthéré, brumeux du moins. On aurait eu tort. Le monde dessiné, peuplé de corps monstrueux, est autrement dense. Ce sont des corps d’ogres, tonneaux des danaïdes impossibles à rassasier : les liquides vitaux, toujours, s’échappent en des transformations chimiques nauséabondes. (...)