Aurélie Filippetti à l'atelier Dernier cri, 13 janvier 2013. Aurélie Filippetti à l'atelier Dernier cri, 13 janvier 2013. © Dernier cri.
Editos politique festival réservé aux abonnés

Marseille-Provence 2013 : un couac majeur

Le week-end d’ouverture de la Capitale européenne de la culture a tenu toutes ses promesses, à une exception : les vœux du Premier ministre. Révélations sur un discours catastrophique.

Par Jean-Marc Adolphe publié le 15 janv. 2013

Les organisateurs en espéraient 200 000. Ils étaient près du double, samedi 12 janvier sur le Vieux Port, pour le coup d’envoi de Marseille-Provence 2013. Certains, venus des villes avoisinantes ou « descendus » des quartiers, n’en revenaient pas : « Même pour le 14 juillet, il n’y a pas autant de monde. (...)