<i>Jaguar</i> de Marlène Monteiro Freitas, Jaguar de Marlène Monteiro Freitas, © Uupi Tirronen Zodiak.

June Events 16'

Retour sur la 10e édition de June Events en critiques et portraits. Dossier.   

Par La rédaction de Mouvement publié le 5 juil. 2016

Du 3 au 18 juin, l'Atelier de Paris a croisé les écritures chorégraphique sous le signe de la musique et de l’esprit de groupe. Les partitions dansées et musicales de Thomas Hauert (Inaudible), de Maud Le Pladec (Concrete) ou d’Alban Richard (Nombrer les étoiles) se sont accordées avec les corps mazoutés de la chorégraphe grecque Kat Válastur, la danse du feu de Fabrice Lambert, le jeu à l’aveugle de Mylène Benoit, avant de laisser place à une folle soirée montréalo-new-yorkaise (DD Dorvillier, Dana Michel…). Jardins, espaces publics et musées parisiens, la danse a pris ses quartiers d’été hors les murs, malgré les caprices de la météo. 

 

Dans ce petit dossier consacré à l'évènement la rédaction de Mouvement vous propose de lire, ou relire : 

- Le portrait de Radouan Mriziga : "Le Marocain qui vous cause in english" (initalement paru dans le n°83 de Mouvement

- La critique de Concrete de Maud le Pladec : "Chef d’œuvre "

- La critique de Mercurial George de Dana Michel : "Destinerrance"

- La critique de Lifeguard de Benoît Lachambre : "Cas de farce majeure"

- La critique de Jaguar de Marlène Monteiro Freitas : "Tennis au zoo"

- La critique de Oilinity de Kat Valastur : "Brut"

La critique de Nombrer les étoiles d'Alban Richard : "Gothic Rock"