pluridisciplinaire

L'agenda du 20 au 26 novembre

La semaine indiciplinaire de Mouvement.net


20/11 > 26/11/2017 -DANS TOUTE LA FRANCE

Propositions culturelles à se jeter derrière la cravate

 
Par La rédaction de Mouvement |

 

 

DANSEM

du 21 novembre au 16 décembre à Marseille, Aix-en-Provence et Vitrolles

Le festival de danse méditerranéen, axé sur les écritures chorégraphiques issues du sud de l’Europe, fête ses 20 ans. Le duo catalan Mal Pelo tout de noir vêtu fait le déplacement, Radouan Mriziga déroule méticuleusement son solo 55, le Collectif Ex Nihilo bâtit des ponts entre Alexandrie et la cité phocéenne, du Mucem jusque dans les passages abandonnés de la ville. Le duo Youness Atbane et Youness Aboulakoul préfère la rêverie architecturale, et le collectif KO s’en tenir aux déplacements avec l’installation Chacun sa place. 

—————————————————————————————————                                      ENCORE 

—————————————————————————————————                                      

 

RODRIGO GARCIA

Evel Knievel contre Macbeth, du 15 au 23 novembre à Hth, Montpellier ; du 5 au 9 décembre au Théâtre Garonne, Toulouse

Le metteur en scène le dit lui-même dans son texte de présentation : « Franchement, qui sait ce qui va se passer avec tout ça ? ». Alors dire seulement qu’on croisera dans cette nouvelle création le motard-cascadeur-américain-décédé Evel Knievel (sil arrive à venire ? ) ; airbus et des blablas car, Orson Wells déguisé en Macbeth et des philosophes de la Grèce antique. Qua priori, les scènes se passent au Brésil et que visiblement il sagit de sauver la démocratie. Pour le reste, cest à vos risques et périls.

—————————————————————————————————           

Les Inrocks Festival

Le festival de l'hebdo culturel fête ses 30 ans. Il y aura - ADN oblige - concerts et projections ciné (notamment de courts-métrages), mais c'est aux rencontres littéraires qu'il faudra accorder une attention toute particulière. L'occasion d'entendre Delphine de Vigan et Simon Liberati, ou encore la saga vénitienne de Xavier Veilhan, mais surtout et encore Tristan Garcia. Le dimanche 26 à 15h30, l'écrivain et philosophe viendra s'entretenir de ses deux derniers essais, La vie intense - qui dresse un portrait de notre frénétique ethos contemporain - et Nous, réflexion politique sur ce qui fait groupe. 

 

Les inrocks festival, du 22 au 26 novembre à la Gaité lyrique et au Casino de Paris                            

 
————————————————————————————————— 
 
3 bonnes raisons de zoomer sur Micro Mondes

1. Sortir des conventions (sourires serrés, airs entendus) et s’emparer du théâtre comme d’un lieu public avec Happy Manif de David Rolland.

 2. Redécouvrir la création sonore et son épaisseur artistique avec Je suis la bête de la Cie (Mic)zzaj et Monde  de la Cie Moteurs Multiples.

3. Interroger les implications philosophiques des évolutions techniques avec Artefact (Cie Haut et Court) qui propose une incursion en terre d’intelligence artificielle. 

MICRO MONDES, du 14 au 25 novembre à Lyon

 

—————————————————————————————————                                                    

du 15 au 26 novembre à Marseille

Véritable phare de la création contemporaine, les Rencontres à l’échelle braquent depuis 12 ans leur projecteur sur la rive sud de la Méditerranée. Parmi la douzaine d’événements, l’intelligent dialogue entre deux œuvres égyptiennes – Les derniers jours d’une ville, premier long métrage de Tamer El Saïd et Avant la révolution, une pièce d’Ahmed El Attar – qui amorcent une réflexion sur la temporalité révolutionnaire. Côté photo, Bruno Boudjelal propose un état des lieux de la nouvelle photographie algérienne.

—————————————————————————————————                                      

du 17 novembre au 3 décembre à la Manufacture Atlantique, Bordeaux

Le vent sécessionniste qui souffle sur l’Europe vient titiller la cheminée bleu azur de la Manufacture Atlantique proclamée, le temps du festival Déprogrammation, « République culturelle cosmopolite et autonome ». Une quinzaine de jours durant lesquels l’établissement ouvre ses portes à toutes les initiatives artistiques de Gironde et de Navarre. Une succession d’ateliers et de rencontres où, entre un débat paysan et un bistrot politique, il sera possible d’assister à une reprise de Good Boy d’Alain Buffard ou encore de danser dans un centre commercial avec Magdalena Chowaniec et son Anti-fascist Ballet School.

—————————————————————————————————       

2 bonnes raisons de faire un road-trip en Alsace 

1. Parce que l’œnotourisme, ça a du bon mais arrosé de neufs crus de la création théâtrale locale c’est encore mieux. Troquez la tournée des caves pour celle des scènes (La Filature, la Comédie de l’Est, Le Créa, l’Espace 110 et le Relais culturel).

2. Parce que Paris et Avignon n’ont pas le monopole des festivals de saison, ni celui des écritures contemporaines. Pauline Ringeade, diplômée de l’école du TNS, rapproche littérature, bande-dessinée, théâtre et danse (FKRZICTIONS, Cie L’iMaGiNaRiuM). Camille Mutel (Animaux de béance, Cie Li(luo)) fouille dans les folklores jusqu’aux failles de l’ordre moral et social actuel.

Scènes d’automne en Alsace, du 7 novembre au 2 décembre

 

—————————————————————————————————                                                                  

WAJDI MOUAWAD

Alors que son projet de maison de théâtre prend forme, pour cette première « année » (de saison il n’est plus question) entièrement programmée par ses soins, Wajdi Mouawad crée sa nouvelle pièce en creusant la ligne qui est sienne depuis ses débuts : une langue puissante où tente de s’énoncer des identités déchirées par les guerres fratricides. Tous des oiseaux, du 17 novembre au 17 décembre à La Colline.

—————————————————————————————————                                      

4 bonnes raisons de se mesurer au NTM

1. Se familiariser avec la création radiophonique avec une journée entière dédiée à ce genre hybride et souvent mal identifié.

2. Invoquer « l’esprit dada », si souvent cité, jamais égalé, au son de l’épopée musicale d’Alexis Forestier qui en remonte l’histoire.

3. S’électriser avec les Bacchantes de Marlene Monteiro Freitas au contact des danses sacrées de l’Antiquité et jusque dans des délires hallucinatoires.

4. S’instruire auprès de Mathieu Bauer qui reprend exceptionnellement son Dj set-conférence qui mixe Dalida et Vladimir Jankélévitch.

MESURE POUR MESURE, du 16 novembre au 22 décembre au Nouveau Théâtre de Montreuil

—————————————————————————————————                 

3 raisons d'aller voir le monde à Brive-la-Gaillarde

1. Au son du doudouk et du saz, le duo arméno-turc Adana nous parle d’une histoire commune et rêve, le temps d’un concert, d’une réconciliation à venir.

2. Interprète dans la dernière création de Boris Charmatz, l’Ivoirienne Nadia Beugré prend ses Quartiers libres pour un solo à base de bouteilles en plastique.

3. Avec son théâtre documentaire, Tatiana Frolova nous envoie balader aux confins de l’orient russe pour interroger la fin de l’Homme rouge et les complexités de la Russie contemporaine.

SPECTACLES SANS FRONTIÈRES, du 14 novembre au 7 décembre aux Treize arches, Brive-la-Gaillarde

—————————————————————————————————                  

5 raisons d'aller aux inaccoutumés !

1. Pour sortir de la Ménagerie de Verre. Pour la première fois, le festival des Inaccoutumées fait son ouverture au Théâtre Nanterre-Amandiers.

2. Ne pas rater le 5e épisode de Pour une thèse vivante de Claudia Triozzi, où il sera question de l’habitat et du lieu.

3. (Re)voir danser François Chaignaud dans le décor bourré de mystères de Théo Mercier (Radio Vinci Park).

4. Écouter et entendre les Conversations déplacées d’Ivana Müller, interprétées par quatre humains et une plante : tous, êtres vivants.

5. Pour Where’s the MC, l’émission de radio déjantée de Marie-Caroline Hominal en maîtresse loyale à froufrous.

LES INACCOUTUMÉS, du 14 novembre au 9 décembre à la Ménagerie de Verre, Paris

—————————————————————————————————                                      

LES BORÉALES 

du 16 au 26 novembre à Caen et en Normandie

Avant d’être une contrée prisée par les Parisiens en goguette, la Normandie avait connu le tourisme tout aussi invasif des Vikings. C’est cet héritage que réactive chaque année les Boréales, festival tourné vers le Grand Nord, qui pour sa 26e édition met l’Islande à l’honneur. Entre autres cette année : du hip-hop volcanique avec les rappeuses de Reykjavíkurdætur, une rétrospective du photographe Valdimar Thorlacius et une interprétation musicale de Rosa Candida, le roman de l’écrivain Auður Ava Ólafsdóttir.

 

—————————————————————————————————        

3 bonnes raisons de ne pas faire carême de danse !

1. Entrer dans la profusion baroque d’un tableau de Bruegel l’Ancien, ramené à la vie par les consignes live – mais inaudibles – dictées par Olivia Grandville à ses danseurs.

2. Pour partager un houmous fraternel et exorciser les mécanismes du racisme ordinaire avec Hillel Kogan (We Love Arabs).

3. Parce que les Déclinaisons qu’orchestrent Claire Laureau et Nicolas Chaigneau à partir d’une scène de rencontre de téléfilm sont si drôles et savoureuses, qu’on en prendrait bien une louche de plus.

Les éclats chorégraphiques, du 9 novembre au 2 décembre en région Nouvelle-Aquitaine

—————————————————————————————————       

BIENTÔT LA FIN 

—————————————————————————————————       

 
 
du 10 au 26 novembre à Genève
 

Des concerts (dont Julia Holter et Shannon Wright), des tables rondes (avec entre autres la romancière Faïza Guène, la rappeuse Casey et la metteuse en scène Eva Doumbia), des projections (notamment le documentaire de la street-artiste Tatyana Fazlalizadeh Stop Telling Women to Smile sur le harcèlement de rue), des lectures (dont une de Mercy, Mary, Patty de Lola Lafon), des expositions... Pour sa 13édition, Les Créatives, festival international, transdisciplinaire et féminin, ne déroge pas à ses engagements artistiques comme politiques.

————————————————————————————————— 

MUSIQUES VOLANTES

 

Quelque chose se trame à l’Est, et c’est Musiques Volantes qui vient de nouveau sévir à Metz. Du 10 au 23 novembre, les camarades de FRANCE, armés de leur vielle à roue, restaurent façon noise le patrimoine musical de la Haute-Loire, Franck Vigroux reprend du service dans son usine post-indus’ en Ruines, et TG Gondard rebranche son auto-tune pour s’enfiler « une dernière 8.6 » au goût sucré d’apocalypse R’n’B.

—————————————————————————————————