bande dessinée réservé aux abonnés

De la BD de compét’

40e édition du festival d'Angoulême

The Hoochie Coochie / Cornelius / Nobrow / Brecht Evens
31/01 > 03/02/2013 -ANGOULÊME

Le festival de bande dessinée d’Angoulême lève le rideau pour une 40e édition un peu mouvementée. Le point sur la sélection et les événements à ne pas manquer.

Par Gwendal FOSSOIS | publié le 28 janv. 2013
Les amateurs, de Brecht Evens, Les amateurs, de Brecht Evens, © Brecht Evens/Actes Sud.

Chaque année, le festival international de BD attire à Angoulême amateurs et professionnels autour de leurs auteurs et éditeurs favoris. Cette 40e édition est malgré tout un peu particulière. Benoît Mouchart, directeur artistique du festival depuis 10 ans, quitte sa fonction pour s’installer chez Casterman, en qualité de directeur éditorial BD. C’est aussi une édition à la compétition resserrée et qui a vu la Fnac quitter les lieux au profit de Cultura. Bref, une édition mouvementée, qui ne fait certes toujours pas une grande ovation au numérique, mais reste tout de même attractive.

 

Brochette indé

Côté compétitions, les éditeurs indépendants sont toujours bien présents, même si les grosses – et moyennes – maisons (Casterman et Delcourt en particulier) ont la part belle. La jolie brochette indé se compose notamment de The Hoochie Coochie avec la publication de Le Temps est proche de Hittinger (lire notre article), mais aussi Cornélius pour l’onirique Hors-Zone de Blexbolex ou Nobrow avec le poétique Automne de McNaught. A noter également, dans la sélection patrimoine, le cultissime Krazy Kat (volume 1) d’Herriman réédité chez Les Rêveurs.

Le Grand Prix, lui, est pour la première fois élu par les auteurs, et plus par un mystérieux jury. 16 noms ont du coup été dévoilés dans cette compétition, et non des moindres : Joann Sfar, Chris Ware, Marjane Satrapi…

 

De Brecht Evens à Baudoin

Aller à Angoulême, c’est également prendre part aux spectacles proposés. Parmi d’autres, la rencontre Zep/Areski Belkacem est plus que symbolique : c’est avec Benoît Mouchart qu’en 2005 le dessinateur et le compositeur ont inventé le concept des concerts de dessins.

Un arrêt expositions s’impose aussi, outre la rétrospective habituelle du Président du jury et Grand Prix 2012, Jean-C. Denis. Brecht Evens, aquarelliste de génie, se fait commissaire d’une expo où la jeune BD flamande est placée en regard de ses propres planches. Moins de couleur, mais tout autant de talent : The Hoochie Coochie, avec ses « livres imprimés à l’encre et à l’huile de coude » fait l’objet d’une belle rétrospective au Musée du papier.

Pas officiellement dans le festival, mais tout de même à voir à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image : l’expo Dalí par Baudoin qui présente des planches du roman graphique vibrant publié par Dupuis (Aire Libre) en novembre. Bref, une sélection rude mais toujours aussi exaltante.

 

Le festival international de la bande dessinée à Angoulême, du 31 janvier au 3 février 2013.